Le charme de Yèvre-le-Châtel tient à sa simplicité et son authenticité. Ici, pas d’ostentation mais le décor floral est partout présent. Il est constitué, notamment, par des arbustes à fleurs ou à feuillage persistant, de nombreux rosiers et des plantes vivaces. Le fleurissement y est si naturel qu’il paraît spontané. Il repose en partie sur les habitants qui s’efforcent de fleurir les rues, le long de leur maison. 

Dès le début de la saison estivale, ce petit village, aux belles maisons construites avec le calcaire du pays, est un lieu de promenade très prisé. Comment résister à l’attrait de ses petites rues ombragées et toujours très fleuries ? Elles conduisent près de l’ancien puits, sur la place du Bourg, ou au pont de Souville qui enjambe la Rimarde. Grâce à des plaques d’information touristiques, les visiteurs et les promeneurs peuvent déambuler dans les petites rues et les venelles du village et découvrir, ici ou là, l’histoire des monuments, des anecdotes historiques ou encore des curiosités qui pourraient leur échapper. 

La plantation de plus de 300 rosiers à Yèvre-le-Châtel date d’une quarantaine d’années. Elle est liée à la présence d’un important patrimoine architectural et culturel ainsi qu’à la proximité et à l’aura d’André Eve, à Pithiviers. On peut également penser qu’une certaine émulation et la présence d’artistes dans le village ont incité les habitants à planter notamment des rosiers le long de leur maison. Ces initiatives ont ensuite été coordonnées et amplifiées grâce aux efforts de l’Association des compagnons de la Châtellenie qui aujourd’hui prend en charge une grande partie des plantations et l’entretien des espaces publics.