les sites
d'excellence
Le Grand Jardin du Théâtre des Minuits
Soutenue durant toute la période d’ouverture. Pic de floraison entre la mi-mai et la mi-juin. Belle remontée entre le 15 septembre et le 15 octobre
Jardin – Toilettes
1h

ouverture

Ouverture tous les dimanches du 16 mai au 11 juillet 2021 de 17h à 20h et les samedis 22 et 29 mai 2021 de 17h à 20h. Mais aussi lors de Rendez-vous aux Jardins et des Journées Européennes du Patrimoine ou lors de chaque événement programmé au Théâtre des Minuits (voir les animations).

Des visites possibles toute l’année sur rendez-vous.

 

Tarifs

Tarif plein : 5 €
Gratuit pour les – de 12 ans et les abonnés du Théâtre des Minuits
Lors des représentations au Théâtre des Minuits, l’entrée du Grand Jardin est incluse dans le prix de la place.

partenaire

Le Grand Jardin du Théâtre des Minuits

Le Grand Jardin du Théâtre des Minuits d’un hectare situé à La-Neuville-sur-Essonne, dans le nord du Loiret (à 12km de Pithiviers et à 26km de Chilleurs-aux-bois) entoure un grand corps de ferme, lui-même installé dans les ruines d’un château des 13ème et 15ème siècles (ISMH).

Les Minuits, troupe de théâtre associée, ont installé sur place un lieu de création et de spectacle permanent : le Théâtre des Minuits. Il accueille une programmation artistique et culturelle tout au long de l’année : du théâtre, des numéros de cirque, des concerts, de l’opéra, des expositions, des installations… Toutes ces programmations sont soutenues par la communauté de communes des Terres Puiseautines, le Département et la Région.

La création du Grand Jardin du Théâtre des Minuits, soutenue par la Région Centre-Val de Loire, a commencé dès 2010 et c’est en 2016 qu’il ouvre à la visite.

Le Grand Jardin est un jardin contemporain qui s’inscrit dans les tendances actuelles du paysagisme. Son plan de gestion prend en considération les problématiques environnementales tout en donnant une large place à la gestion différenciée des espaces.

Les jardins principaux que l’on y retrouve sont la Forêt Interdite (une collection d’arbres à écorces remarquables développée avec l’Arboretum national des Barres), les Vergers Suspendus (une collection de fruitiers botaniques), la Prairie Calcaire et la Roseraie.

La Roseraie du jardin du Théâtre des Minuits

S’étendant sur 1000 m², la roseraie du jardin du Théâtre des Minuits réunit 270 rosiers de 101 variétés différentes. Dessinée par André Eve, c’est une roseraie conservatoire de ses obtentions.

On y retrouve donc toutes les obtentions d’André Eve, celles qui ont été commercialisées mais aussi d’autres qui lui ont servi d’étapes de travail, qui sont des semis spontanés apparus dans son jardin personnel mais aussi toutes les variétés qu’il a utilisées tout au long de sa carrière d’obtenteur pour réaliser des hybridations. Elles sont d’ailleurs toutes présentées en compagnie de ses rosiers « parents » : la liane Suzon est présentée en compagnie de Kiftsgate (sa « mère ») et de Joseph’s coat (son « père »).

C’est ce concept qui fait d’elle une roseraie unique au monde à double titre. En premier lieu, elle est la seule à n’être consacrée qu’à un seul obtenteur. Ensuite, elle est la seule à être organisée sur le principe « parents/nouvelle variété ». On voit bien que le travail de l’obtenteur est mis à l’honneur dans cette roseraie. En effet, c’est son rapport au temps, au hasard mais aussi son inscription dans l’histoire de la rose et notamment dans l’histoire de la rose du Loiret. Par exemple, la roseraie présente Intervilles, rosier de Marcel Robichon de 1968, dont André Eve s’est servi pour créer son Coraline (1976), et dont est issu le Théo (2011) de Jérôme Rateau, actuel obtenteur des Roses Anciennes André Eve.

André Eve a souhaité compléter cette collection par la présentation des principales variétés de rosiers qui ont marqué l’histoire de la rose, allant des rosiers botaniques aux hybrides modernes.

De plus, la digitalisation se fond dans la roseraie puisque des documents innovants de visite ont été mis en place. Par exemple, Boris Billier a réalisé une création sonore à partir d’enregistrements d’interviews d’André Eve, qui est proposée aux visiteurs sur iPods. Mais il y a aussi des QR codes qui proposent des compléments d’informations sur chaque variété.

Une rose emblématique

La rose « Mademoiselle des Minuits » obtenue par André Eve et baptisée en juin 2016, dans le jardin des Minuits, est la rose emblématique de la roseraie. Une myriade de petites fleurs rouge pourpre sublimes au coeur jaune. Autrefois appelée « Shéhérazade » par André Eve, ce rosier n’avait pas été commercialisé car il s’agit d’une plante non remontante et que genre rosier n’avait plus de succès auprès du public. Et pourtant, les floraisons éphémères sont éblouissantes et d’une formidable générosité : d’après son obtenteur « Onze mois pour en rêver, un mois pour en profiter ! ». Depuis, ce rosier somptueux est désormais officiellement baptisé en vue de sa commercialisation par les « Roses Anciennes André Eve ». Il porte le nom des Minuits, tout comme le théâtre où André a rencontré ses amis, Arnaud et Julien, et où ils ont créé cette roseraie conservatoire ensemble.

Le clin d’oeil de l’artiste

Après le passage du Festival Excentrique (festival itinérant qui fait escale çà et là en Région Centre) au Théâtre des Minuits, André Eve a baptisé une adorable rose « Rose Excentrique ». Il en parlait amoureusement : « Fraîche, espiègle et jamais malade. Des couleurs changeantes s’installent avec la plus grande fantaisie sur ces bouquets de fleurs légèrement parfumées. Des stries rouges et blanches leur donnent un caractère insolite, original, et… excentrique comme le Festival Excentrique itinérant de la Région Centre qui a accepté que nous l’empruntions pour cette rose. Le rosier fleurit tardivement, prolongeant ainsi la saison des roses. De végétation régulière, il offre un beau feuillage vert foncé, luisant, jamais malade. Beaucoup d’insectes s’en détournent car ces couleurs variables ne les attirent pas. Les fleurs tiennent remarquablement en vase et apportent une touche pimpante dans la maison. Ses coloris changeants favorisent les multiples associations avec des vivaces et d’autres rosiers. Un grand merci à nos amis de la compagnie « Le Théâtre des Minuits » de La-Neuville-sur-Essonne qui nous a suggéré ce bien joli nom. Cette petite merveille a été baptisée en juin 2012 à l’occasion d’une fête organisée pour le jubilé du célèbre rosiériste.

  • Texte : ADRT Loiret
  • Photos : ADRT Loiret

autres sites d’excellence