les sites
à ne pas manquer
Le château de La Bussière
Dès le mois de mai et toute la saison
Potager et parc
2h

ouverture

Ouverture :

  • D’avril à octobre : tous les jours sauf mardi 14h/18h
  • Mai, juin, septembre : tous les jours sauf mardi 10h/12h et 14h/18h
  • Juillet et août : tous les jours 10h/18h.

Tarifs

Individuels : Plein tarif : 9€
Tarif réduit : 7€
(Parc et jardin, étudiants jusqu’à 25 ans, handicapés)
Tarif enfant : 5,50 € (de 4 à 15 ans)
Gratuit pour les – de 4 ans
Famille nombreuse :
à partir de 3 enfants payants, le 4ème enfant est gratuit.
Groupes :   adultes 7€       scolaires 5.50€

partenaire

Le château de La Bussière

En Puisaye, entre forêt et bourg, le château de La Bussière et son parc se situent au bord d’un vaste étang de 6 ha. Le potager a gardé son tracé du XVIIIème siècle et présente des arbres fruitiers palissés, plantes aromatiques, médicinales, variétés de légumes anciens, vivaces,  des fruits rouges ouverts à la cueillette et de nombreuses variétés de roses anciennes et modernes. La

La petite histoire des roses de La Bussière

Le potager et le parc du Château de La Bussière recèlent une centaine de variétés de roses différentes qui sont arrivées sur le domaine au fil des générations, des coups de cœur, des choix, des nécessités, des échanges, des cadeaux …

Au 18ème siècle, la vigne des du Tillet est devenue un potager destiné à nourrir, soigner les habitants du domaine et fleurir l’église et le château. De cette époque, il ne reste à priori pas de rose. En revanche, lorsque la Comtesse de Chasseval, au début du 20ème siècle, a restauré le potager, les premiers rosiers sont arrivés. Ce sont surtout des rosiers buissons situés en majorité dans la seconde partie de l’allée centrale du potager. Leur couleur dominante est le rose, foncé ou clair, s’associant particulièrement aux briques.

Les rosiers du début du XXème, quelques exemples :

Rosier Comte de Chambord : ce rosier très florifère en juin était parfait pour inonder de pétales le passage du Saint Sacrement lors de la fête Dieu.

Rosier gallica officinalis : un rosier qui date de 1250. Rapporté de Syrie au moment des croisades, il a fait la renommée de Provins. Il peut être utilisé pour soigner ou en cuisine.

Little white pet : petites roses blanches en permanence en fleur, il a toujours été dans le potager, il se divise facilement et se multiplie à l’envie.

Aimée Vibert 1828

Merveille des rouges : le rosier buisson polyantha a été créé lorsque la Comtesse de Chasseval a restauré le potager en 1911.

Les rosiers plantés pour l’ouverture à la visite en 1992 :

Pierre Joyaux, paysagiste et pépiniériste installé dans le Berry, a conseillé et guidé Geneviève de Chasseval pour l’ouverture du potager. Ce potager a toujours été cultivé et a toujours nourri la famille, mais il n’était pas prêt à être admiré ! Il a donc fallu beaucoup planter, notamment des rosiers : Robin-hood, cerise bouquet, Félicité et perpétue ou Ghislaine de Féligonde…

Beaucoup d’autres rosiers sont arrivés à la suite de balades chez les amis ou dans des jardins comme le rosier grimpant de la serre, le City of York et l’American pillar.

L’un des rosiers emblématiques du potager est le rosier grimpant Pink Cloud. Ce rosier, planté par un locataire de la ferme du château, a été multiplié partout dans le potager.

Les rosiers plantés depuis 2012 : une nouvelle ère s’ouvre lorsque Bertrand et Laure Bommelaer reprennent la gestion du site en 2012.

Le premier rosier a été un hommage à Geneviève de Chasseval pour son travail passionné dans le potager. Elle est devenue la marraine du rosier Château de La Bussière®  créé par André Eve. Il est planté à plusieurs endroits du potager, au début de la tonnelle, à l’entrée du site, dans les jardins voisins… C’est un rosier grimpant couleur abricot qui devient crème avec le temps, très remontant et très résistant aux maladies.

Au château, on peut y passer plusieurs heures et chacun y trouve son bonheur dans le château, le parc, en barque sur l’étang, dans  le potager, en famille, dans l’escape-game, entre amis, entre passionnés d’histoire et d’architecture, de jardin… Un pur moment de détente entouré de nombreuses variétés de roses.

  • Texte : ADRT Loiret
  • Photos : L. Letot et IOA Production/Sébastien Richard

Rose emblématique :

Le nouveau rosier Château de La Bussière, créé par le grand rosiériste André Eve, et baptisé en 2015 par Mme Geneviève de Chasseval. Un grimpant de couleur crème aux boutons délicatement tachetés de rose.

autres sites à ne pas manquer